Aliens

Aucun matériel de marketing au sujet du chauffage infrarouge (court, moyen ou lointain) semble complet sans une déclaration sur les «bienfaits merveilleux pour la santé”. La boîte de Pandore – il semble – n’a été guère ouverte, que certaines utilisations médicales très claires et spécifiques de certains types d’infrarouge ont devenu une technologie “miracle” et généralisée accessible à tous. Le battage médiatique n’assiste ni le marché infrarouge ni le consommateur.

Les propriétés hautement transmissives de l’infrarouge à ondes courtes (IR-A) et sa chaleur intense lui confèrent des avantages particuliers médicaux lorsqu’on traite certaines conditions de peau et de neurologie. La chaleur de haute intensité et la plus grande transmissivité à travers la peau du Proche IR impliquent des expositions soigneusement contrôlées ciblant uniquement la zone de la peau nécessaire, et opéré par un médecin qualifié. Il est trop général pour dire que l’exposition au proche infrarouge en règle est donc “bon pour la peau et les muscles” – une déclaration que nous avons vu sur la description de lampes de proche infrarouge généralement disponibles. Une exposition incontrôlée, fréquente ou à long terme à l’infrarouge A ou B, peut provoquer des brûlures thermiques et les effets du vieillissement tels que les “Bakers Arms” (Bras de boulanger) ou “Glass-blowers Face” (Visage de verrier) (Cho & al, 2009).

Les lésions oculaires peuvent également se produire parce que IR-A transmet aussi loin que la cornée – ce qui implique des délais d’exposition au proche infrarouge ou utilisation de protection (lunettes etc) lorsque le contact visuel est probable (Voke 1999). La couleur de la lumière du proche IR elle-même n’est pas pertinent à ses effets (ICNIRP 2006) comme nous avons aussi entendu dans certaines déclarations telles que “elle ne touche pas aux chevaux, car ils ne peuvent pas voir le couleur rouge”. Aucun type de l’infrarouge peut pénètrer dans le muscle, donc toute réclamation pour “soin musculaire” pour toute type de l’infrarouge est fausse. Bien que les lampes de proche infrarouge émettent une lumière rayonnante “comme le soleil”, l’infrarouge n’a aucune capacité connue pour aider à l’absorption de la vitamine D (qui est une propriété d’UVB, et non de l’infrarouge).

La réduction de la puissance; la réduction de la tension dans l’ampoule ou déplacement de la lampe un peu plus loin ne rend pas le proche IR “plus sûr” en soi.  Il réduit seulement l’intensité maximale de la lampe à un point où les ondes sont dans les bandes moyennes aux lointains et les propriétés physiques revendiquées comme “proche IR” ne sont plus pertinents en tout cas (et un choix de l’infrarouge lointain serait plus efficace dans le premier cas). Nous avons vu un certain nombre de concessionnaires de proche infrarouge qui vendent leurs lampes avec gradateurs en prétendant toujours les “avantages médicales” de proche infrarouge. Comme discuté, les applications médicales particulières de proche infrarouge sont spécifiques selon le traitement médicale et ne sont pas généralisables pour le proche infrarouge en totalité, ni pour l’infrarouge moyen ou lointain. Bien que l’infrarouge moyen et lointain puissent apparaître donc moins excitant à un marketeur, il signifie au moins que l’infrouge moyen et lointain ne possèdent pas les mêmes problèmes de sécurité du proche infrarouge.

Mais la vérité est peut-être plus excitant que la fantaisie.

L’infrarouge moyen et lointain ne sont pas aussi transmissifs que le proche infrarouge (ils ne pénètrent pas aussi profond dans la peau), mais ils sont beaucoup mieux absorbés par la peau (la transmission et l’absorption sont des pôles opposés). Cette absorption meilleure est principalement due à la pourcentage de l’eau (80%) dans la peau. L’eau absorbe la chaleur particulièrement bien à 3 microns (le début de l’infrarouge lointain) et dans toute la bande infrarouge lointain après. Plus réchauffement général se produit donc à cause de la conduction à travers les tissus de la peau et par la convection à travers les capillaires, ce qui – comme l’ICNIRP reconnaît lui-même – assiste à une augmentation globale à la température du corps supérieure à l’effet plus intense, mais plus localisé de proche IR. Cet effet de l’infrarouge lointain est donc biologiquement significative à la peau humaine et animale et donne à l’infrarouge lointain toutes sortes d’avantages en termes d’efficacité énergétique et de confort par rapport avec le rayonnement plus puissant et plus chaud du Proche et Moyen IR. Tel est le message que les commerçants doivent vraiment pousser. Il est faux de prétendre que cet effet modifie biologiquement d’une certaine façon la peau et le corps, au lieu de leur donner du confort tout simplement. Nous aimons tous être chaleureux et nous sentons un sentiment de bien-être dans un environnement confortable et sec. Une absence de froid et de l’humidité sont également utiles dans l’entretien de la santé et la guérison des maladies. Mais suggérer que l’infrarouge lointain fait quelque chose autre à notre biologie dans le processus de chauffage n’a pas encore été prouvé par la science – (mais certainement aussi ne fait pas de mal (ICNIRP 2006)). Sur une note finale, tout comme les vendeurs de proche IR obscurcissent leurs lampes même en réclament toutes les prestations médicales de proche IR tout en émettant principalement infrarouge moyen / lointain, nous avons également vu des autres vendeurs de proche IR – peut-être au courant des dommages potentiels causés par l’exposition à proche IR – prétendant que leurs lampes sont actuellement de l’infrarouge lointain (en prétendant toujours tous ces avantages médicaux). Il est vrai qu’une partie de la sortie spectrale des ampoules proche IR se produit dans les ondes de l’IR moyen et lointain – mais cela rend pas une définition de IR lointain au lampe!  L’indice est dans la lumière – ce qui signifie qu’il doit être proche IR, ou entre proche / moyen IR. La sortie IR lointain de ces lampes est en verité plus faible que serait le cas avec un émetteur optimisé à l’infrarouge lointain.

Conclusions:

La vérité s’est échappée avec le marketing à ce moment. Le département de santé et sécurité du Royaume-Uni par exemple n’a aucun avis sur ce sujet, autre que “l’opérateur doit prendre les précautions raisonnables” et vous détourne autrement à l’ICNIRP comme l’autorité suprême à cet égard. L’ICNIRP descend plus définitivement au sujet des hazards du proche IR, mais ne donne aucune ligne directrice pour ce qui concerne distance minimum, temps de l’exposition, l’intensité etc. L’approche sensible est la suivante: Le proche IR s’adapte bien au contrôle de la température ambiante d’un environnement où tout contact à la peau ou tout contact visuel n’est pas envisagée, ou asez bien protégé ou facilement évité. Il était inventé pour la cuisson – rappellez-le.

Où l’intensité de proche IR est abaissée soit par voie électronique ou par la distance afin de fournir “Confort”, un emmeteur de l’infrarouge dans les ondes medium ou lointain serait plus intelligent dans le premier cas et consommera également moins d’énergie. Il y a beaucoup d’autres utilisations industrielles de Proche IR qui le rendent tout à fait approprié pour son intensité de chaleur, mais cela est hors de la portée de cet article sur le “Confort”. Le chauffeurs dans les ondes moyennes conviennent aux applications de séchage intenses (et autres usages industriels en dehors du champ d’application de cet article), mais sont également moins approprié si l’objectif est de fournir seulement le “Confort”. De nouveau, un emmeteur de l’infrarouge dans les ondes plus longues serait plus intelligent dans le premier cas et consommera moins d’énergie. Les radiateurs qui culminent dans la région de l’infrarouge lointain (à partir de 3 microns et inférieure) seront plus appropriés au confort et vont consommer moins d’énergie. L’augmentation du surface chauffé ou son intensité peuvent être obtenus en ajoutant le nombre d’émetteurs en cours d’utilisation, plutôt que d’utiliser une espèce de lampe plus intense. L’ajout d’émetteurs infrarouges lointains augmentera la zone de confort sans augmenter trop la température totale de l’environnement. Il est faux de penser que l’ajout d’un emetteur plus intensif augmentera la zone chauffée et les niveaux de confort: il n’ augmentera que la température à un niveau trop intense, au niveau local.

Sources: Soyun Cho, Mi Hee Shin, Yeon Kyung Kim, Jo-Eun Seo, Young Mee Lee, Chi-Hyun Park and Jin Ho Chung, Effects of Infrared Radiation and Heat on Human Skin Aging in vivo, Journal of Investigative Dermatology Symposium Proceedings (2009) 14, 15 – 19; Dr. Janet Voke, Radiation effects on the eye, Part 1 – Infrared radiation effects on ocular tissue, Optometry Today, May 1999 Intenational Commission for Non-Ionising Radiation Protection (ICNIRP). Health Physics Journal 91(6):630-645; 2006.

Publisher: Herschel Far Infrared